Free songs

Côte d’Ivoire-Maroc : Hervé Renard comblé, Marc Wilmots dans le doute

Lors de la conférence de presse d’après-match, le sélectionneur des Eléphants de Côte d’Ivoire, le Belge Marc Wilmots, avait du mal à cacher sa déception.

Malgré tout, il a décrit comment ses poulains sont passés à côté du match : « Pendant les 25 premières minutes, les Eléphants étaient présents dans le jeu et ont failli même ouvrir le score. Mais les deux buts encaissés en quelques minutes d’intervalle, ont porté un coup fatal au moral des joueurs. Tous les Ivoiriens sont déçus, car leur rêve était de participer à la Coupe du monde, pour la quatrième fois d’affilée. Après notre élimination, mon objectif est désormais la qualification pour la CAN 2019 et je vais continuer à faire un jumelage entre les anciens et les nouveaux, dans le but de bâtir une équipe plus compétitive. »

Répondant à une question relative à son avenir à la tête de la sélection ivoirienne, Marc Wilmots a laissé entendre que les réponses à chaud ne sont pas toujours bonnes, mais qu’il a adressé ses remerciements à tous les joueurs dans les vestiaires, après le match.

Pour sa part, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Hervé Renard, a souligné que le Maroc mérite sa qualification : « Les joueurs marocains ont réalisé un match exceptionnel. Notre état d’esprit et notre combativité ont fait la différence. Nous avons réalisé notre pari, car l’objectif consistait à faire qualifier l’équipe pour la Coupe du monde 2018. Le Maroc a tout simplement mérité sa qualification. »

Et d’ajouter : « Je suis un homme comblé, surtout pour tous les supporters marocains qui ont effectué le déplacement pour la capitale ivoirienne. Je remercie sa Majesté le Roi qui m’a appelé à la fin de la rencontre, ainsi que le président de la Fédération marocaine de football et les membres de mon staff. »

En terminant sa communication, Hervé Renard a émis le souhait de voir le Maroc rencontrer la France en Coupe du monde : « Ce serait un grand honneur pour moi d’être dans la Poule de la France, qui est mon pays ».

Propos recueillis par

M. Bory Bah à Abidjan

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*