Free songs

CAN 2019/Guinée-Rwanda 2-0: Le Syli national de Guinée sur la voie royale

Le Syli national de Guinée a fait un grand pas vers la qualification pour la CAN 2019, après avoir dominé les Guêpes du Rwanda ce vendredi 12 octobre 2018 au stade du 28 septembre, pour le compte de la troisième journée des éliminatoires (2-0).

Face à une sélection rwandaise rigoureuse sur le plan tactique, les Guinéens ont attendu la 36ème minute pour trouver la faille dans la défense adverse, grâce à un penalty transformé par François Kamano, à la suite d’une faute commise sur Naby Keïta deux minutes plus tôt.

La Guinée parviendra à corser l’addition à la 71ème minute par l’intermédiaire d’Ibrahima Cissé, entré en jeu à la place de d’Amadou Diawara, dont le tir à la rentrée de la surface de réparation a trompé la vigilance du portier adverse.

Les multiples tentatives du Rwanda ont été vaines, à l’instar du penalty manqué par Jacques Iuyisenge à la 90ème minute, ou plutôt stoppé par le gardien guinéen Aly Keïta, qui disputait son premier match officiel avec la Guinée.

Comme face à la Centrafrique, le Syli national s’impose face au Rwanda sans trop rassurer ses supporters, même si le plus important est d’engranger des points dans cette course à la qualification pour la CAN 2019.

Pour sa part, la Côte d’Ivoire a dominé la Centrafrique au stade de Bouaké (4-0). Au classement général provisoire du Groupe H, après trois journées disputées, la Guinée occupe la place de leader avec 9 points et devance respectivement la Côte d’Ivoire (6 points), la Centrafrique (3 points) et le Rwanda (0 point).

La quatrième journée se dispute ce mardi 16 octobre 2018, avec les mêmes oppositions, mais dans le sens inverse : Rwanda – Guinée (Kigali) et Centrafrique – Côte d’Ivoire (Bangui). Si Guinéens et Ivoiriens s’imposent, ils se qualifieront directement pour la phase finale de la CAN 2019.

Le Syli national peut même se contenter d’un résultat nul à Kigali, si dans le même temps la Côte d’Ivoire s’impose face à la République Centrafricaine à Bangui. Ce qui démontre à plus d’un titre que le sélectionneur national Paul Put et ses poulains sont sur la voie royale.

M. Bory Bah

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*