Free songs

Boxe : La Féguiboxe suspendue par l’AIBA pour violations de ses Statuts

Conformément aux dispositions de l’article 17.1 de ses Statuts, le Comité exécutif de l’AIBA (Association internationale de boxe amateur) a décidé les 12 et 13 juillet 2018, de suspendre provisoirement la Fédération guinéenne de boxe, en raison de sérieuses violations des règlements de l’AIBA.

A cet effet, une correspondance en date du 24 juillet, signée du Directeur exécutif de l’AIBA, Tom Virgets, a été adressée depuis Lausanne (Suisse) au président de la Fédération guinéenne de Boxe, le Colonel Moussa Moise Keita.

Les raisons de la suspension de la Féguiboxe sont les suivantes : refus de conduire de nouvelles élections, conformément aux Statuts et règlement intérieur de l’AIBA, en présence d’observateurs ; organisation de compétition sans le contrôle et la supervision de l’AIBA et de l’AFBC (Confédération africaine de boxe) ; utilisation de faux boxeurs sous le drapeau des Fédérations nationales ; organisation des cours pour arbitres/juges (R/J) qui ont obtenu des certificats délivrés par des personnes non reconnues comme étant des instructeurs de l’AIBA.

Il est également souligné dans la correspondance que l’affaire sera entièrement examinée par la Commission de discipline de l’AIBA, qui rendra la décision finale dans un avenir proche.

Il est notamment reproché à la Féguiboxe, l’organisation du tournoi de la zone 2 de boxe, au mois de mars dernier à Conakry, sous l’égide du Gabonais Clément Sossa Simawango, qui n’occupe plus le poste de président intérimaire de la Confédération africaine de boxe.

Pour rappel, le Marocain Mohamed Moustahsane a été nommé au poste de président de la Confédération africaine de boxe, en marge d’une réunion de l’Association internationale de boxe (AIBA) tenue au mois d’octobre 2017 à Lausanne (Suisse), en remplacement du président intérimaire, Clément Sossa.

M. Bory Bah

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*