Free songs

Académie olympique : Ben Daouda Nassoko face aux Fédérations sportives

Le Secrétaire général du Comité national olympique et sportif guinéen (CNOSG), Ben Daouda Nassoko, a pris part à la réunion préparatoire de la 3ème édition des Jeux africains qui s’est tenue à Alger du 28 au 30 janvier 2018 et qui a connu la participation de 54 pays africains. A son retour au pays, il a fait le compte-rendu de sa mission ce mercredi 14 février à l’Académie nationale olympique, devant les représentants des 32 Fédérations sportives nationales et la presse sportive, tout en faisant un plaidoyer pour une bonne participation guinéenne à ces Jeux africains qui se dérouleront du 18 au 28 juillet 2018 à Alger.

Dans son intervention, El Hadj Ben Daouda Nassoko a tenu à rappeler que parler des Jeux africains de la jeunesse revient à parler des Jeux olympiques de Tokyo 2020 : « Suite à la réunion préparatoire à laquelle nous avons assisté à Alger du 28 au 30 Janvier, nous sommes venus pour rendre compte aux Fédérations et pour leur dire ce qu’il faut pour participer à ces Jeux, quel comportement adopter pour faire partie des Fédérations qui doivent être choisies et leur expliquer ce qui attend les différentes Fédérations à Alger. Il y a des Fédérations qui peuvent se qualifier au cas où elles gagnent lors des Jeux olympiques de Buenos-Aires qui doivent avoir lieu en octobre prochain. Il y a aussi des Fédérations qui seront là pour des démonstrations et d’autres seront de la partie pour le fair-play. Ce sont les trois catégories de Fédérations. C’est pourquoi, il a été prévu lors de ces Jeux, la participation de certaines disciplines qui ne sont pas olympiques. Mais retenez que ces Jeux olympiques vont permettre à l’Afrique d’être prête pour les Jeux olympiques de Tokyo en 2020. »

Et d’ajouter : « Le comité d’organisation est un peu en avance par rapport aux Fédérations internationales et aux Confédérations. Donc, nous attendons que le comité d’organisation répartisse les quotas, en relation avec les Fédérations internationales. Les Etats doivent s’impliquer pour permettre à chaque pays de pouvoir participer à ces Jeux. Il y a 500.000 dollars à répartir entre les 54 Comités nationaux olympiques. Si vous divisez ce montant par 54, vous n’avez pas 10.000 dollars par Comité national olympique. Mais le comité d’organisation s’est engagé à donner 10.000 dollars à chaque Comité national olympique. C’est pour vous dire qu’il faut que l’Etat nous aide, tout comme les Fédérations qui ont la possibilité d’avoir des sponsors et des partenaires. »

Moudma Diallo

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*