Free songs

Judo, Azerbaïdjan 2018 : Aucune médaille pour les représentants de l’Afrique

Le championnat du monde de judo 2018 qui a démarré le 20 septembre dernier au National Gymnastics Arena de Bakou (Azerbaïdjan), a éteint ses lampions ce jeudi 27 septembre.

Au total, 28 pays africains ont participé à cette compétition planétaire : Algérie, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Tchad, RD Congo, Egypte, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Côte d’Ivoire, Madagascar, Malawi, Maroc, Mozambique, Niger, Sénégal, Seychelles, Afrique du Sud, Togo, Tunisie, Zambie, Zimbabwe.

Comme il fallait peut-être s’y attendre, aucun pays du continent n’a remporté une médaille lors de ce championnat du monde. Dans la catégorie des -70 kg, la Marocaine Niang Assmaa a failli accrocher une place au podium, tout comme l’Egyptien Darwish Ramadan (-100 kg).

Les quatre judokas Guinéens ont tous été éliminés lors des préliminaires. Dans la catégorie des -73 kg, Mamadou Samba Bah a été battu par le Chinois Fang Hongyuan (ippon). Abdoulaye Millimono (-90 kg) a subi la loi du Turc Ozerler Mikail (ippon). Michel Kalivogui (-100 kg) a vite été dominé par le Biélorusse Sviryd Mikita (ippon).

Mamadama Sylla (-78 kg) a été la plus combattive. En effet, son adversaire Raifova Zarina (Kazakhstan), a bénéficié de trois pénalités attribuées à Mamadama Sylla (Shido), pour s’imposer face à la Guinéenne à l’issue des 4 minutes de combat.

A rappeler que les six continents étaient représentés à ce championnat du monde de Judo, à travers 124 pays. Au total, 755 compétiteurs dont 458 Hommes et 297 Dames étaient présents en Azerbaïdjan.

M. Bory Bah

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*