Free songs

Mondial 2026 : Des Guinéens de Rabat analysent le vote controversé d’Antonio Souaré

Après Casablanca, l’envoyé spécial de votre site au Maroc a rencontré le week-end dernier certains membres de la communauté guinéenne vivant à Rabat. Au centre des débats, le vote du président de la Fédération guinéenne de football, Antonio Souaré, contre le Maroc lors du congrès de la FIFA qui s’est déroulé à Moscou le 13 juin dernier, et qui a permis de désigner les Etats-Unis, le Canada et le Mexique comme pays hôtes de la Coupe du monde 2026. Ces derniers estiment que ce vote d’Antonio Souaré qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive, risque de porter un sérieux coup aux bonnes relations existantes entre le Maroc et la Guinée.

 Mohamed Keita, président de l’Association pour le suivi et l’intégration des Guinéens au Maroc

« Quand j’ai appris le vote de la Guinée contre le Maroc, cela a été une déception totale pour moi. Mais quand un site web a publié un article qui indiquait qu‘Antonio Souaré, président de la Fédération guinéenne de football, a laissé entendre qu’il a voté pour le Maroc, je ne parvenais pas à me retrouver. Il y avait une grande ambiguïté. Mais en réalité, je n’arrive pas à comprendre qu’un pays comme la Guinée, mène la campagne auprès du Maroc et vote contre le même pays lors du congrès de la FIFA. Si j’étais Antonio Souaré, j’allais demander des éclaircissements à la FIFA, s’il estime que son vote a été détourné, même s’il s’agissait d’un vote électronique. Mais il ne l’a pas fait et cela suscite des interrogations, alors que nous avons besoin d’éclaircissements de la part du président de la Fédération guinéenne de football. Ce qui est surprenant aussi, c’est que la Guinée est l’un des rares pays à se retrouver dans cette confusion. Arès le vote, nous avons été sermonnés par les Marocains et beaucoup de citoyens d’autres pays comme les Camerounais et les Rwandais évoluant au Royaume chérifien sur les réseaux sociaux, qui nous ont fait savoir que la Guinée a fait la traitrise en votant contre le Maroc. C’était très difficile pour nous car, en tant que Guinéens, nous étions dans une situation très gênante. Il y a eu beaucoup de discussions sur ma page Facebook avec les citoyens d’autres pays, qui sont frustrés par rapport à ce vote de la Guinée contre le Maroc. Ce qu’il faut savoir surtout, c’est que le Maroc a toujours été une terre d’accueil pour les Guinéens, comme ce fut le cas notamment lors de la période Ebola. Nous espérons que le vote de la Féguifoot n’aura pas de répercussions sur la politique migratoire du Maroc, en ce qui concerne surtout la communauté guinéenne. Le Maroc a fait une grande ouverture dans le cadre de sa politique migratoire et il n’est pas question pour qui que ce soit de venir remettre en cause cela. Si les relations entre les deux pays se détériorent, cela ne peut être une situation favorable pour les nombreux migrants qui se trouvent au Maroc. »

François Xavier Sagno, ancien footballeur guinéen vivant à Rabat

« La position de la Guinée par rapport au vote pour l’attribution de la Coupe du monde 2026, est un sujet important. Au moment du vote, j’étais en Guinée et tout le monde était fâché contre le président de la Fédération guinéenne de football, Antonio Souaré. D’autres aussi étaient fâchés contre le président de la République, parce qu’ils se disaient qu’Antonio ne peut pas voter pour le trio Etats-Unis-Canada-Mexique au détriment du Maroc, sans avoir l’aval du président Alpha Condé, même s’il est le président de la Féguifoot. Vraisemblement, le président de la République lui a dit de voter contre son gré pour les USA, sans qu’il ne soit en mesure d’expliquer cela à la population guinéenne. A 90%, c’est peut-être ça la vérité. En Afrique, les présidents des Fédérations sont souvent guidés par les chefs d’Etat. Je pense qu’Antonio Souaré a les moyens et de ce fait, il est difficile de dire qu’il a été corrompu pour voter contre le Maroc. Après le vote, je n’ai pas manqué de dire que les Guinéens qui vivent au Maroc risquent d’avoir des problèmes, dans la mesure où le Maroc a toujours respecté et soutenu la Guinée. Après le Sénégal qui est le seul pays africain qui n’achète pas les timbres pour les cartes de séjour, la Guinée est le second pays qui est vraiment aimé par le Maroc. Malgré tout cela, si la Guinée se permet de voter contre le Maroc, c’est quelque chose de désolant. Il y a une complicité du président de la République dans ce vote de la Guinée contre le Maroc. C’est une certitude mathématique et j’assume mes propos. Seule la Guinée nie avoir voté pour les USA, alors que c’est un vote électronique. Nous ne sommes pas bêtes pour ne pas comprendre les choses. Il faut tout de même craindre des représailles de la part du Maroc, qui a toujours été un soutien de taille pour la Guinée sur tous les plans. »

Propos recueillis à Rabat par

Mamoudou Bory Bah

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*