Free songs

Vote d’Antonio Souaré : Les Guinéens de Casablanca craignent des représailles

Le vote d’Antonio Souaré contre le Maroc lors du congrès de la FIFA tenu à Moscou le 13 juin dernier, pour l’attribution de l’organisation de la Coupe du monde 2026, a suscité beaucoup de réactions tant au niveau des médias que sur les réseaux sociaux. Le mis en cause et ses serviteurs ont tenté en vain de soutenir le contraire. Un mois après, votre site www.guineesports.net a jugé nécessaire de dépêcher un de ses journalistes au Maroc pour recueillir les sentiments des Guinéens et de certains citoyens du Royaume chérifien par rapport à ce vote controversé d’Antonio Souaré.

Mamady Souaré, Vice-président de la communauté guinéenne de Casablanca

« Il y a un flou qui a entouré le vote de la Guinée lors de l’attribution de la Coupe du monde 2026. S’il est définitivement établi qu’Antonio Souaré n’a pas voté pour le Maroc, c’est qu’il a très mal fait. Il faut savoir qu’au Maroc ici les Guinéens sont respectés, à cause des bonnes relations qui existent entre les deux pays. Tout le monde sait que pendant la période d’Ebola, le Syli national a disputé ses matches ici à Casablanca. Je ne comprends pas donc pourquoi Antonio Souaré devrait voter contre le Maroc. A mon lieu de travail, j’ai eu beaucoup de reproches par rapport à ce vote de la Guinée. Jai même des vidéos qui prouvent cela. En tant que Guinéen, j’ai cherché à me défendre, mais ce n’était pas facile de les convaincre, car moi-même je ne parvenais pas à comprendre pourquoi Antonio Souaré a voté contre le Maroc. Il peut faire des erreurs en tant qu’être humain. Mais il doit normalement reconnaître qu’il n’a pas fait honneur à la Guinée à travers ce vote, et essayer de voir dans quelle mesure il peut rectifier le tir, pour éviter que son acte n’entraine des représailles qui affecteront la communauté guinéenne vivant au Maroc.»

 Warran Doumbouya, chargé du sport au niveau de la communauté guinéenne de Casablanca

« Le vote de la Guinée contre le Maroc a été une grande surprise pour nous ici à Casablanca. Quand nous regardons les bonnes relations qui existent entre les deux pays, aucun bon Guinéen ne peut imaginer un tel scénario. Dans un premier temps, j’ai pensé à une erreur à travers certaines publications. Mais quand la FIFA a confirmé que la Guinée a voté pour le Maroc, j’étais très déçu de ce vote de Monsieur Antonio Souaré, dans la mesure où seul le Maroc a accepté d’accueillir les matches officiels de la Guinée pendant la période Ebola, sans oublier que la compagnie Royal Air Maroc assurait ses vols au départ de Conakry. En réalité, les mots me manquent pour décrire ce vote surprenant et nous craignons désormais des représailles de la part des Marocains.»

 Amara Condé, entraineur de football vivant à Casablanca

« Ce vote de la Fédération guinéenne de football contre le Maroc est tout simplement regrettable. Nous nous posons beaucoup de questions, même s’il ne faut pas mêler la politique au sport. La première interrogation consiste à savoir si Antonio Souaré a voté contre le Maroc pour des raisons personnelles. Si tel est le cas, il doit savoir qu’il va faire des victimes collatérales à travers son acte. Personnellement, je suis en train de suivre une formation d’entraineur ici au Maroc, grâce au soutien de la Fédération royale marocaine, en raison des bonnes relations existantes entre les deux pays. Je suis en train de passer la licence C et nous sommes 30 au total, soit le seul expatrié. Avec ce vote contre le Maroc, je risque tout simplement d’avoir des problèmes ici, surtout que je bénéficie du soutien de la Fédération marocaine de football. Dans les conditions normales, Antonio Souaré n’a pas besoin d’être corrompu pour voter pour le trio USA-Canada-Mexique. Mais comme il a été annoncé qu’il a voté contre le Maroc, je pense qu’il doit savoir qu’il a fait un mauvais choix, dans la mesure où il existe un partenariat entre les deux Fédérations et qu’il était considéré comme un ambassadeur de la candidature marocaine. Je crains d’être une victime de ce vote, car j’ai postulé en tant que Guinéen et non Marocain. Je pense réellement que ce vote aura des impacts négatifs au niveau des relations entre les deux pays, sur le plan sportif notamment. Je crois que Monsieur Antonio Souaré aurait pu s’expliquer devant les médias et saisir la FIFA s’il estime qu’il a voté pour le Maroc. Mais comme cela n’a pas été fait, je pense qu’il a cherché à maintenir la confusion, surtout que la FIFA a confirmé qu’il a voté contre le Royaume chérifien. Ce qui est aussi dommage, c’est que l’actuel Comité exécutif de la Fédération guinéenne de football n’a aucun projet sportif. Quand on est président de la Féguifoot, il n’agit pas seulement de travailler pour le Horoya AC ou pour son centre de formation, mais on doit penser à développer le football au niveau national. »

Propos recueillis par Mamoudou Bory Bah,

Envoyé spécial au Maroc

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*