Free songs

Transfert/Sékou Condé : « Je ne me sens pas dépaysé à Châteauroux »

Le défenseur guinéen Sékou Condé qui évoluait à Amkar Perm (Russie), vient de s’engager avec Châteauroux (Ligue 2 française). Cet international qui était libre de tout contrat, a affiché ses ambitions avec le club berrichon dans une interview accordée au site officiel du club.

Sékou, nous te souhaitons la bienvenue en France et plus particulièrement à Châteauroux. Peux-tu nous présenter ton parcours footballistique ?

« Je suis né en Guinée et depuis que je suis tout petit je joue au foot et rêve de foot. Ma famille a toujours voulu que je privilégie mes études avant le foot, ce que j’ai fait jusqu’à mon adolescence. Là un drame personnel (Sékou a perdu son papa) a tout fait basculer et j’ai réussi à convaincre ma maman que le foot c’était tout pour moi. J’ai donc joué et j’ai été repéré pour partir en Ukraine et devenir semi-professionnel, j’avais 16 ans et c’était le début de mon parcours. J’ai fait mes preuves et suis resté 3 ans en Ukraine, puis 1 an en Israël et je me suis engagé à nouveau pour 4 ans en Ligue 1 Russe (je parle couramment le russe et pour moi c’est un facteur d’intégration…en plus le froid ne me fait pas peur….) (rires) »

Tu ne connais pas le Championnat français. pourquoi ce choix ?

« C’est vrai que j’avais beaucoup d’offres pour cette intersaison notamment en Turquie ou encore en Russie. Je suis International avec la Guinée depuis 2015 avec Luis Fernandez et ça a contribué à ce nombre d’offres. En fait, j’ai été contacté par Jérome Leroy qui m’a avoué (à ma grande surprise) qu’il me suivait et visionnait mes matchs depuis longtemps. Il m’a parlé du club, m’a dit que j’avais un gabarit intéressant, que j’étais jeune et que j’avais un coup à jouer avec Châteauroux pour pouvoir évoluer un jour en Ligue 1 (un tremplin grâce à la Berri). Alors j’ai fait ce pari amitieux de venir jouer en Ligue 2. »

Tu arrives en terres inconnues mais connais-tu la France ?

« Oui la France fait partie de ma culture. C’est ma langue natale et historiquement il y a un lien entre la Guinée et la France. Mon frère travaille sur Paris et pendant mes vacances j’allais toujours à la capitale pour le voir et passer plusieurs jours. J’aime beaucoup cette ville. Je ne me sens pas dépaysé mais j’ai hâte de découvrir avec mon épouse cette région. »

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*