Free songs

Footballeur africain le plus cher : Le Congolais Bakambu prend la place de Naby Keita

Près de deux mois après son arrivée en Chine, Cédric Bakambu s’est officiellement engagé avec Beijing Sinobo Guoan, ce 1er mars 2018 à Pékin, selon RFI.fr. Le club pékinois n’a apparemment pas pu éviter de payer une taxe sur le transfert du Congolais. Résultat : l’attaquant de 26 ans serait devenu le footballeur africain le plus cher de l’histoire.

Cette fois, c’est officiel selon nos confrères de RFI : Cédric Bakambu s’est bel et bien engagé avec Beijing Sinobo Guoan (BSG). Depuis près de deux mois, l’attaquant de 26 ans évoluait avec le club de football chinois, mais n’avait toujours pas été présenté à la presse. Le Congolais s’entraînait en fait en attendant que le BSG et la Fédération chinoise de football (CFA) règlent un différend concernant son transfert.

Le BSG semblait en effet vouloir éviter de payer à la CFA une lourde taxe à 100% sur le recrutement de Cédric Bakambu. Car en Chine, les clubs doivent s’acquitter d’une sorte « d’amende » sur les transferts de joueurs étrangers. Le but de cette règle est  d’éviter que ces derniers soient systématiquement préférés aux jeunes Chinois.

Beijing Sinobo Guoan a attendu la toute fin du marché des transferts, ce 28 février 2018, pour se résoudre à ajouter 37 à 40 millions d’euros supplémentaires à ceux déjà versés pour racheter le contrat de Cédric Bakambu à Villarreal. Résultat : un montant total de 74 à 80 millions d’euros investis qui fait théoriquement de l’intéressé le footballeur africain le plus cher de l’histoire.

Ceci, au détriment de l’International Guinéen, Naby Keita, transféré de Leipzig à Liverpool pour plus de 50 millions d’euros et qui était considéré depuis plusieurs mois, comme étant le joueur africain le plus cher.

Durant ces longues semaines, le joueur né et formé en France a affiché une grande sérénité quant à l’issue de ce dossier. Il va désormais poursuivre sa carrière dans un championnat lucratif mais peu relevé, après Sochaux (2010-2014), Bursasor en Turquie (2014-2015) et Villarreal en Espagne (2015-2018).

« Ce n’était pas facile de prendre cette décision de venir. Car je faisais du bon travail avec Villarreal, a déclaré Cédric Bakambu lors d’une conférence de presse. Mais maintenant je suis ici avec ma nouvelle équipe et je ferai le maximum pour marquer autant de buts que possible ».

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*