Free songs

Ligue des champions : les réactions de Zakariou Ibrahim et de Victor Zvunka

Le Horoya AC s’est qualifié pour les seizièmes de finale de la Ligue des champions d’Afrique ce mercredi 21 février au stade du 28 septembre, au détriment de l’AS FAN du Niger.

Lors de la conférence de presse d’après-match, l’entraîneur de l’AS FAN, Zakariou Ibrahim, s’est félicité de la prestation de son équipe, même s’il a affiché un grand regret par rapport au résultat du match aller : « Sur le plan tactique, nous avons beaucoup gêné l’adversaire, car nous avons eu le temps de connaître le jeu du Horoya. A Niamey, c’était une équipe inconnue que nous avons affronté. Très malheureusement pour nous, malgré les nombreuses occasions de but, nous n’avons pas été réalistes. Je crois que nous avons montré un bon visage de l’AS FAN, mais surtout du football du Niger en général. Nous avons manqué de justesse la victoire à Conakry. Si nous avions marqué un but en première période, nous aurions pu faire douter davantage cette équipe du Horoya. En résumé, je peux dire que l’AS FAN a joué contre un grand gardien de but. Notre grand regret est d’avoir perdu à domicile lors du match aller. Nous n’avons finalement pas eu la chance de nous qualifier. Je pense que sur l’ensemble des deux matches la chance était du côté du Horoya AC. »

De son côté, l’entraîneur du Horoya AC, Victor Zvunka, s’est montré très déçu par rapport à la prestation de ses poulains, malgré la qualification pour le prochain tour : « Nous n’avons pas fait une mauvaise première période, avec quelques occasions. En deuxième période, ça été un match catastrophique, parce qu’on a rien eu. Nous n’avons pas pu rentrer dans les 18 mètres. Malgré la qualification, je suis déçu de mon équipe. En fait, je n’ai pas du tout reconnu le Horoya lors de ce match. Nous n’avons pas mis le bon rythme et l’équipe n’était pas très agressive. Nous avons été inexistants sur le plan offensif et quand on joue comme ça, on ne peut pas marquer de but. C’est impossible. »

Et d’ajouter : « Nous devons dire grand merci au gardien Khadim, qui a fait deux ou trois arrêts extraordinaires. Autrement dit, nous aurions pu perdre ce match retour. Pour la suite de la compétition, nous avons un adversaire avec d’autres qualités. Ce club sénégalais de Génération Foot est une école et vous avez vu aujourd’hui en Europe tous les joueurs que ce club a pu produire. Donc, il y a de la qualité dans ce club. Pour passer ce cap, il faut faire deux autres prestations. Je pense qu’il faut rehausser le niveau du jeu dans les quinze jours qui arrivent, pour prendre une avance pour le match retour.

Propos recueillis par

Moudma Diallo

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*