Free songs

C2 /Hafia FC vs Energie FC : Akélé Stanislas prudent, M’Bemba Sylla confiant

En prélude au match retour du tour préliminaire de la Coupe de la Confédération qui oppose le Hafia FC au club Energie FC du Bénin, ce mardi 20 février au stade du 28 septembre à 16h 30 mn, les deux entraîneurs étaient face à la presse ce lundi 19 février au siège de la Fédération guinéenne de football.

Lors de cette conférence de presse d’avant match, l’entraineur d’Energie FC, Akélé Stanislas a reconnu le mérite du Hafia FC, malgré sa défaite concédée lors du match aller à Cotonou : « J’ai un grand respect pour le club Hafia qui, comme tout le monde le sait, est un grand club qui va vouloir rééditer l’exploit de son passé en Afrique. C’est vrai qu’à un moment, il s’est éteint, mais il faut reconnaître que le Hafia de Conakry a refait surface. C’est un grand club et il l’a démontré à Cotonou. Le club a montré toutes les qualités aussi bien sur le plan physique, tactique que technique. Nous avons gagné le match aller en marquant l’unique but de la rencontre, mais il faut reconnaître que la tâche ne sera pas facile pour nous lors de ce match retour, surtout qu’actuellement il n’y a pas de championnat chez nous. »

Pour sa part, l’entraîneur adjoint du Hafia FC, M’Bemba Sylla, a précisé que la seule façon de gagner cette manche retour est de mettre un pressing très haut dès l’entame du match : « C’est vrai qu’au match aller, nous ne connaissions pas trop l’adversaire et nous avons perdu par 1-0. Malgré cette défaite, je pense que le Hafia a fait un bon match, avec beaucoup d’occasions. Le but que nous avons encaissé est venu d’un manque de concentration. Nous avons préparé ce match retour en jouant un match de championnat, que nous avons malheureusement perdu face au Gangan FC (2-0), malgré les consignes de l’entraîneur principal. Pour le cas de Jean Mousté, nous voulions voir s’il pouvait tenir le rythme et ce jour-là il avait la volonté contre Gangan, mais sur le plan physique, il n’était pas présent parce que ce n’est pas facile qu’un joueur reste deux mois sans jouer et qu’il revienne rapidement. Il a encore besoin de beaucoup de matches pour être au top. »

Et de renchérir : « En ce qui consterne notre situation à la tête de cette équipe, nous n’avons pas de pression. Le Hafia a beaucoup changé son effectif cette saison et vous savez bien que pour avoir une bonne équipe, il faut deux ans. Nous essayons d’aller étape par étape, pour avoir une équipe compétitive. Nous jouons ce match sans aucune pression et l’essentiel pour nous, c’est d’obtenir la qualification. »

Moudma Diallo

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*