Free songs

Football africain : Les grands enseignements de la 40ème Assemblée générale de la CAF

La 40ème Assemblée générale ordinaire de la Confédération africaine de football (CAF) s’est tenue ce vendredi 2 février à l’hôtel Hyatt Regency de Casablanca, en présence du président de la FIFA (Gianni Infantino) et de plusieurs autres personnalités dont le président de la CONMEBOL (Alejandro Dominguez), le Vice-président de l’AFC (Chung Mong-Gyu) et le représentant du président de l’UEFA.

Dans sa communication, le président de la Fédération Royale marocaine de football, Fouzi Lekjaa, a souligné que l’organisation du CHAN 2018 était un défi pour le Maroc, qui consistait à permettre à la jeunesse africaine d’exprimer son talent à travers ce tournoi. Il a également rappelé que le développement du football africain est le souci majeur de la CAF.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, a exprimé toute sa satisfaction par rapport à sa participation à cette Assemblée générale de la CAF, avant de rappeler que l’Afrique est un continent qui adore le football et qu’il était nécessaire de faire grandir cette passion pour le football en Afrique. Et d’ajouter : « De grandes réformes ont été menées à la FIFA par rapport à la transparence et à la bonne gouvernance. Dans le cadre du programme Forward, le montant alloué au continent africain est passé de 25 à 100 millions d’euros. Par rapport à la Coupe du monde de la FIFA, l’Afrique aura désormais 9 représentants et demi au lieu de 5. Je profite de l’occasion pour souhaiter la meilleure des chances aux deux candidats pour l’organisation du Mondial 2026, le Maroc et le trio Etats-Unis/Canada/Mexique. Des procédures transparentes ont été mises en place par rapport à la désignation du pays hôte de la Coupe du monde 2026, dans la mesure où, pour la première fois, ce sont les Associations nationales membres qui vont voter pour départager les candidats lors du congrès de la FIFA qui se tiendra à Moscou, en marge du Mondial 2018. »

Pour sa part, le ministre marocain en charge des Sports, a adressé ses sincères remerciements à la CAF pour avoir permis au Maroc d’organiser le CHAN 2018, qui a également débouché sur la tenue de cette 40ème Assemblée générale. Tout en saluant les efforts fournis par la CAF dans le cadre du développement du football africain, il espère voir le Maroc abriter la phase finale de la Coupe du monde 2026.

Après la vérification de la conformité de la convocation et de la composition de l’Assemblée générale, le président de la CAF a rappelé les grandes réformes qui sont en train d’être menées par la nouvelle équipe dirigeante de la CAF. Ahmad Ahmad qui dirigeait sa toute première Assemblée générale ordinaire depuis son élection le 16 mars 2017, a laissé entendre que celle-ci doit marquer un tournant décisif dans la conduite des affaires de la CAF. Il a rappelé qu’un vaste chantier a été entrepris par rapport à la rénovation des structures, la réforme des Statuts, le renforcement des réglementations, la modernisation de la gestion administrative et l’optimisation des procédures.

Le président de la CAF a également souligné que malgré les acquis, un long chemin reste à parcourir pour équilibrer les actions, construire de nouveaux projets, réussir la refonte de l’administration centrale, asseoir de façon solide la nouvelle gouvernance, exposer mondialement les compétitions et, au dessus de tout, réussir le rayonnement de la CAF.

Après l’approbation à l’unanimité des procès-verbaux des précédentes assemblées générales, le bilan des comptes révisés a été présenté par le Vice-président de la CAF chargé des finances et approuvé par les délégués. Même cas de figure pour les comptes annuels révisés pour la période allant du 1er juillet 2016 au 30 juin 2017 et le budget pour la période allant du 1er juillet 2017 au 30 juillet 2018. Fouzi Lekjaa a laissé entendre que la trésorerie de la CAF est au vert, avec un solde de 117 millions de dollars, soit une augmentation de 9 millions par rapport à l’exercice précédent.

Après l’élection des 4 nouveaux membres du Comité exécutif, la CAF a procédé à l’élection des Présidents et Vice-présidents des organes indépendants (Jury disciplinaire, Jury d’appel, Commission d’audit et de conformité), mais a reporté pour la prochaine Assemblée générale la mise en place de la Commission de gouvernance de la CAF.

Enfin, pour la désignation de l’organe de révision des comptes, l’instance dirigeante du football africain a décidé de rompre avec les vieilles habitudes, en lancement très prochainement un appel d’offres.

Mamoudou Bory Bah,

Envoyé spécial au Maroc

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*