Free songs

Football guinéen : Maléah Camara annonce le départ du président du FC Renaissance

Abdoul Karim Diallo, plus connu sous l’appellation ‘’Sonoco’’, qui préside aux destinées du FC Renaissance depuis plus de trois ans, n’est plus le président de cette formation qui évolue en Ligue 1 Pro, selon le fondateur du club Mohamed Maléah Camara.

Après un entretien dans la matinée de ce lundi 25 décembre avec les joueurs, supporters et sympathisants du club, dans le but de les informer de la nouvelle donne, Maléah Camara s’est confié à notre rédaction en ces termes : « Depuis le début de cette saison, le FC Renaissance fonctionne grâce à la subvention accordée par la Ligue guinéenne de football professionnel et les retombées du transfert d’Aboubacar Camara au Hafia FC. Le président Abdoul Karim Diallo n’a mis aucun moyen financier à la disposition du club, depuis le lancement de la nouvelle saison. Contre le Milo FC de Kankan et l’AS Kaloum, j’étais même obligé de trouver de l’argent pour faire face aux frais des deux matches, pour éviter que le FC Renaissance ne déclare forfait. Nous considérons donc qu’il a fui ses responsabilités, dans la mesure où il est clairement indiqué dans notre accord, qu’il est président du club et par conséquent le seul bailleur de fonds. »

Et d’ajouter : « Après les matches face au Milo FC et à l’AS Kaloum, j’ai demandé à Monsieur Abdoul Karim Diallo de mettre le reste de la subvention à la disposition du club, pour qu’il puisse fonctionner. Il nous a fait parvenir un relevé des dépenses et un montant de 1.600.000 Francs guinéens. A partir de ces éléments, nous avons constaté qu’il n’a mis aucun franc pour le bon fonctionnement du club et que toutes les dépenses ont été effectuées grâce à la subvention de la LGFP et au transfert d’Aboubacar Camara. J’ai reçu une commission de sa part, indiquant de façon claire qu’il quitte le navire si je décide de ne pas lui vendre le FC Renaissance. Et comme ce club n’est pas à vendre, je considère à partir de là qu’il n’est plus le président du FC Renaissance, car ayant fui ses responsabilités. » Affaire à suivre…

M. Bory Bah

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*