Free songs

Mondial 2018/Guinée-Tunisie : Réactions de ‘’Lappé’’ Bangoura et de Nabil Maaloul

A  l’issue du match Guinée-Tunisie disputé au stade du 28 septembre (1-4), les deux sélectionneurs ont confié leurs sentiments lors de la conférence de presse d’après-match.

 

Nabil Maaloul, sélectionneur de la Tunisie

« On s’attendait à un match compliqué. Pour moi, le score ne reflète pas la physionomie du match. Il faut dire que l’équipe guinéenne a craqué après le deuxième but tunisien. Je l’ai dit hier en conférence de presse, que nous sommes venus pour ramener les trois points. Ça été chose faite et avec la manière. Aussi, je crois que c’est la première fois que l’équipe guinéenne encaisse 4 buts chez elle. Mais l’équipe nationale guinéenne n’avait rien à perdre sur ce match. C’est vrai qu’elle avait beaucoup de volonté en première période, mais dès qu’on a eu la possession du ballon, on a essayé de jouer notre jeu, en procédant par des petites passes et le match a basculé à notre faveur. Au niveau de l’équipe guinéenne, la formation alignée aujourd’hui était ultra offensive. Ce qui nous a facilité la tâche sur le plan offensif, car on a trouvé énormément d’espace et on a gagné notre match. Le plus important, c’est les trois points et le fait de rester en tête de ce groupe, avec le même écart avec l’équipe congolaise, en attendant le prochain match contre la Libye en Tunisie. Je suis heureux, mais pas comblé. Je le serai au mois de novembre prochain, quand nous serons mathématiquement qualifiés pour la Coupe du monde 2018. Vous savez que le règlement de la FIFA, ce n’est pas l’opposition directe, mais le goal average général qui compte. Le plus dur, c’était ce match contre la Guinée. C’est ce discours que j’ai prononcé devant les joueurs avant ce match, tout au long de la semaine, tout au long de la préparation de cette rencontre. En fait, c’était le match de la qualification et j’ai senti que les joueurs étaient concentrés durant toute la semaine.

 

Kanfory Bangoura, sélectionneur de la Guinée

« On a fait une entame de jeu très solide, avec le 4-1-3-2. Je pense qu’en première mi-temps, nous avons eu beaucoup de possibilités. Après avoir mis le but qu’on a longtemps cherché, nous avons commis une faute devant la surface sur un contre et le but égalisateur a changé un peu les données. En deuxième mi-temps, je pense qu’il fallait revenir avec deux récupérateurs, tout en supprimant un attaquant. Comme vous l’avez constaté, Idrissa Sylla n’a fait qu’une seule séance avec le groupe. Je me suis dit quelque part que s’il faut sacrifier un attaquant, c’est Idrissa, en mettant Ibrahima Sory Sankhon pour supplier un peu Sadio Diallo. Contre le cours du jeu, on prend un deuxième but. C’est vrai que quelle que soit la grandeur d’une équipe, il faut aussi un grand gardien derrière. Je pense aujourd’hui qu’on a des petits soucis, sans oublier que le côté droit à toujours été sujet de discussion. J’ai utilisé longtemps Alsény Bangoura, et j’ai voulu cette fois-ci mettre Baissama Sankhon qui m’a dit qu’il ne joue pas sur le couloir depuis longtemps. Alors, j’étais obligé d’adapter Ousmane Baldé à ce poste qui, en formation au Paris saint Germain, à jouer à ce poste. Il y’avait un bon contenu à un moment donné, finalement on a raté la suite du match. C’était plus facile pour l’adversaire, qui avait beaucoup plus d’envie en deuxième mi-temps. Je pense qu’en parlant du contenu du match en tant que tel, nous étions en place tactiquement, mais nous avons perdu le match sur des petits détails. Au fait, nous avons un petit problème défensif, sinon dans l’ensemble nous avons eu aussi des occasions, mais nous avons chuté en seconde période sur le plan physique. Je fais librement mes choix et nous sommes obligés de choisir les meilleurs du moment. Mais retenons aussi que nous n’avons pas de grands joueurs comme les autres Nations. C’est ça aussi la vérité. Nous utilisons les joueurs que nous avons à notre disposition. Vous voulez que je démissionne peut être, mais je pense que le Brésil a perdu 7-1 à domicile en Coupe du monde, mais l’entraîneur n’a pas démissionné. Moi, je ne pense pas être tellement responsable de ce résultat. Je crois que nous avons une équipe en reconstruction et je n’ai pas hérité de la meilleure équipe de l’Afrique. Je fais en tout cas mon mieux. Maintenant, s’il ya des décisions par rapport à cela, tant mieux. »

Propos recueillis par

Moudma Diallo

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*