Free songs

Coupe du monde 2018 : L’Argentine toujours au ralenti

L’arrivée très médiatisée de Jorge Sampaoli à la tête de la sélection argentine n’a finalement pas changé grand chose. Cinq jours après un match nul en Uruguay (0-0) pour le premier match officiel du nouveau sélectionneur, l’Albiceleste a de nouveau partagé les points au Monumental de Buenos Aires, face au modeste Vénézuela (1-1).

Lionel Messi et ses partenaires peuvent d’ailleurs remercier le Vénézuelien Feltscher, qui a marqué contre son camp trois minutes à peine après l’ouverture du score des siens, par Murillo. Le résultat aurait donc pu être encore pire pour les Argentins, qui restent scotchés à la cinquième place du groupe de qualification de la zone Amsud (seules les quatre premières sont directement qualificatives pour le Mondial 2018).

L’Albiceleste avait pourtant l’opportunité de grimper au classement, avec la défaite dans le même temps du Chili en Bolivie (0-1). Mais c’est le Pérou qui a réalisé l’excellente opération de cette 16e journée en s’imposant en Equateur (2-1). A deux journées de la fin, la sélection andine occupe la quatrième place, avec le même nombre de points et la même différence de buts que l’Argentine, mais une meilleure attaque (26 buts inscrits, contre 16 pour les Argentins). Vainqueur des deux dernières Copa America, le Chili est lui aussi dans une situation critique, puisqu’avec un point de retard sur le Pérou et l’Argentine, il apparaît désormais à la 6e place, qui sera synonyme d’élimination à la fin de ce mini-championnat.

Autant dire, donc, que les deux dernières journées seront particulièrement tendues dans cette zone où le classement dessine un match à 3 pour la dernière place qualificative et pour la place de barrragiste. Prochain choc au programme, le duel entre l’Argentine et le Pérou, programmé le 5 octobre prochain, vaudra très cher, tout comme le déplacement du Chili en Equateur le même jour. Mais tout devrait se décider lors de la 18e et dernière journée, le 10 octobre. L’Argentine se déplacera en Equateur (qui pourrait revenir dans la course à la qualification en cas de victoire contre le Chili), tandis que le Pérou recevra la Colombie (qui pourrait avoir assuré sa qualification d’ici-là). Le Chili, pour sa part, se déplacera au Brésil, déjà qualifié et qui s’est permis de concéder un match nul sur la pelouse de la Colombie ce mardi (1-1).

L’Uruguay et le Pérou sont les grands gagnants de la 16ème journée des qualifications sud-américaines à la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™, eux qui ont décroché des victoires inédites au Paraguay et en Équateur respectivement. Les Uruguayens délogent la Colombie de la deuxième place et resserrent le classement, tandis que les Péruviens se portent au quatrième rang, intégrant pour la première fois le wagon des qualifiés directs.

Outre le Paraguay et l’Équateur, les autres perdants de la journée sont l’Argentine, tenue en échec chez elle par le Venezuela, et le Chili, battu en Bolivie. L’Albiceleste reste barragiste et la Roja est pour l’instant éliminée.

Poster une réaction

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*